Plus sur IphIGéNie (écrans d'iPhone)

Charger le programme sur l’AppleStore ou GooglePlay

Références:

Présentation du logiciel
Manuel pour iPhone
Manuel pour Android

iPhiGéNie est, dans sa version de base, un outil de visualisation des cartes et photos du Géoportail de l’iGN. Optionnellement, il y ajoute le positionnement en temps réel, grâce au GPS intégré du téléphone et les informations associées (vitesse, cap, altitude).

Pour l’utiliser comme GPS, il faut acheter le module optionnel Vmax (iPhone), Amax (Android), c’est un achat intégré à l’application (“à vie”) pour 5.99€ (comment faire plus loin).

Vous avez la possibilité de l’utiliser avec les cartes IGN pendant 7 jours (chaque journée avec ouverture est déduite), ensuite avec les cartes libres.

Pour continuer à utiliser les cartes IGN, il faudra payer 14.99€ par an.

Ouverture de l’application. 

La toupie indique le lieu, la bulle bleue l’incertitude.

Le collimateur à gauche permet de recentrer sur la position du GPS. Le Copyright est le bouton d’ouverture du menu. A gauche figure l’échelle, un appui passe à une échelle plus petite, un appui long fait apparaitre un menu d’échelle.

L’appui sur la mention de Copyright fait apparaitre le menu principal. Un autre appui sur la mention le fait disparaître.

On peut sélectionner directement une option ou faire venir des sous-menus en sélectionnant l’icône la plus à gauche. Le (i) ouvre un menu de configuration.

Liste des sous-menus:

Mesure: Permet de mesurer des distances et de visualiser les dénivelés.

Cartes: Permet de choisir les cartes en avant plan et arrière plan, possibilité de transparence.

Cache: Permet de gérer la mise en cache des cartes et leur purge (pour avoir les cates sans connection internet et en ne chargeant pas trop le téléphone).

Repères: Gestion des points de repère.

Traces: Gestion des fichiers .gpx des randonnées à suivre ou de celles enregistrées.

Je n’expliquerai que le menu trace. Pour les autres, voir la notice.

Menu ouvert en appuyant sur (i).

Mode haute résolution (iPhone): En le décochant (recommandé) la carte sera plus grande, les inscriptions plus lisibles mais la zone sera plus petite.

Le mode haute résolution n’apporte rien. La carte la plus utile (1/650) est la même en (1/325) juste 2 fois plus grand et utilisant 4 fois plus de stockage. Par contre il sera utile de passer en mode haute pour dézoomer temporairement sur la même carte (pour avoir une vue d’ensemble).

Altitude barométrique (iPhone 6 et plus): utilise le baromètre du téléphone (réglage de l’altitude de référence). L’altitude donnée par les GPS n’est pas précise.

Carte: Choix pour les DOM et TOM.

Ajouter / renouveler: Achats intégrés (Vmax/Amax et abonnement cartes).

Plus bas des liens pour l’explication des échelles.

Menu ouvert en appuyant sur (i).

Mode haute résolution (iPhone): En le décochant (recommandé) la carte sera plus grande, les inscriptions plus lisibles mais la zone sera plus petite.

Le mode haute résolution n’apporte rien. Les cartes non vectorielles utilisent 4 fois plus de mémoire. La carte (1/25k) est la même en (1/12.5k) juste scannée en x2 plus grand (Par contre il sera utile pour dézoomer sur la même carte pour avoir une vue d’ensemble).

Altitude barométrique (iPhone 6 et plus): utilise le baromètre du téléphone (réglage de l’altitude de référence). L’altitude donnée par les GPS n’est pas précise.

Carte: Choix pour les DOM et TOM.

Ajouter / renouveler: Achats intégrés (Vmax/Amax et abonnement cartes).

Plus bas des liens pour l’explication des échelles.

Attention, Important:

Le menu des autres options se trouve dans les options générales de l’iPhone (Roue Dentée) à la rubrique Réglages / IphIGéNie et pas dans l’application elle même.[Dans l’application réglage pour Android].

On y retrouve également les menus ouverts avec le (i).

Voir les options plus haut.

L’option affichées ouvre un sous-menu très important pour le choix des cartes.

Choix des cartes qui seront disponibles dans le zoom.

Choix pour un iPhone placé en mode basse résolution (1/25k en basse résolution fait gagner beaucoup de place par rapport à 1/12.5k en haute résolution, c’est la même carte IGN scannée agrandie). Les résolutions pour les grandes cartes au delà de1/6400k ne consomment peu d’espace. (A voir à l’usage selon vos préférences et votre vue).

Curseur centré: préférable. Projection de cap : (=ligne de direction de suivi) préférable (l’alternative étant selon position du téléphone), couleur traces au choix.

Prendre ces options.

Délai auto pause / segments: définit si activé, le temps de pause qui coupe le décompte de temps pour les calculs de vitesse (de 1 à 15 mn)

Alerte sonore en suivi = Son quand on dévie de la trace (choisir 25m à 35m). Un son de corne de brume est émis si la trace est à gauche ; un son de sifflet de brume si la trace est à droite.

Activer iCloud = backup des paramètres iCloud ou local.

Export des traces, j’ai désactivé le mail pour transmettre par disque dans le Cloud (iCloudDrive pour iPhone, GoogleDrive et Dropbox pour les 2).

En dessous option d’impression dans une image ou imprimante compatible.

Retour à l’application pour voir le menu Traces.

Aller dans le menu Listes.

(Appui sur le copyright puis la dernière option à gauche).

La tape sur le curseur fait disparaitre / apparaitre le cercle bleu d’incertitude.

IGNRando: Randonnées enregistrées sur le site (publiées ou privées). Mettre une trace dedans entraine sa publication (privée) automatique.

Import: traces envoyées dans le répertoire de l’application (iPhone avec iTunes).

Nouvelles: Enregistrées avec l’application.

Visibles: Trace sélectionnée pour être suivie.

Modifier: Déplacer, effacer….

Nuage: Menu pour les options dans le Cloud

Menu des options de Cloud (Nuage)

Ici j’ai utilisé ma Dropbox pour stocker les marches.

(Idem sur Android avec DropBox ou GoogleDrive)

Arborescence comme dans un Explorateur de fichiers (sous Windows, ou Finder chez Apple)

Marches matinée, j’ai choisi la M14 que j’ai chargé en cliquant avec mon doigt.

M14 est maintenant dans les traces. La coche verte en dessous de Repo… indique que la trace visible.

Ouvrir la trace (i), cocher le fléchage… [on peut aussi ouvrir la trace à partir des menu Traces en appuyant 2 fois sur (i)]

Option importante: Chargement des cartes pour être disponibles hors connection. Charge toutes les tuiles de cartes nécessaires (si non présentes dans le téléphone).

La gestion du cache (option non décrite dans le tutoriel) permet d’avoir les cartes les plus utiles sans les recharger à chaque rando).

On est prêt. L’option suivre est valide… 

On voit la trace avec les changements de direction.

Le curseur montre la position et le cap (dès que l’on bouge). Par défaut la carte est orientée au Nord. Le prochain changement de direction est indiqué.

Triple tape sur l’écran passe de l’orientation au nord à l’orientation dans le sens de la trace et inversement.

 

Un appui sur le collimateur, le recentre et obscurcit brièvement la carte ce qui permet de mieux le voir. On peut annuler le centrage auto en draguant le collimateur sur le carte, le remettre avec un appui dessus.

Pour mieux voir la carte, on peut atténuer la trace et le curseur (une tape sur l’écran), les faire disparaitre (une deuxième), une troisième pour revenir. 

On peut zoomer et dézoomer: 

  • 3 doigts -> zoom avec changement de carte. si on ramène les doigts à la position initiale on zoom sans changer d’échelle.
  • -Zoom avec changement de carte: tape écran avec 1 doigt, Dé-zoom: tape sur l’échelle.
  • On peut également cocher l’option Mode Haute résolution avec le menu (i), étendue x2 sur la même carte.

Il existe même un mode 3D: entrée et sortie par double tape à 2 doigts.

La trace suivie n’est pas enregistrée par défaut (pour économiser la batterie). L’enregistrement est une option séparée dans l’autre partie du menu Traces. Elle est enregistrée automatiquement au moment de l’arrêt (on la retrouve dans le chemin [nouvelles] et on peut la charger à partir d’iTunes (iPhone) ou du gestionnaire de fichier (Android).